lundi 11 décembre 2017

Nocturne au Centquatre ...


J'ai souvent peint au Centquatre : des installations artistiques, des acrobates, des danseurs, l'architecture, elle-même... Mais c'est la première fois que je le peint de nuit. C'est un croquis très rapide, j'avais peu de temps avant d'entrer dans le salle pour voir le spectacle de Aurélien Bory. Mais j'ai aimé cette ambiance sombre avec seulement quelques éclats lumineux.

[ aquarelle, 21x60cm sur carnet Moleskine aquarelle ]

mardi 5 décembre 2017

Venise, la couleur magique de la lagune ...


En novembre, la lumière de Venise est superbe même si elle est de courte durée car le soleil se couche à 16h30... Ce qui marque particulièrement est la couleur de l'eau, ce vert si étonnant et particulier. Il entre en résonance avec les oranges, roses et rouges des bâtiments de la ville. Il fait chanter ces couleurs chaudes.


Ces deux aquarelles ont été faites juste au moment du coucher du soleil. Celle du dessus, le samedi soir et l'autre, le dimanche.
La ville se met à rougeoyer, et les reflets or de l'eau sont magiques. Il faut peindre très vite car l'ombre prend rapidement le pas sur les miroitements dorés!



[ aquarelles, 21x60cm sur carnet Moleskine aquarelle ]

jeudi 30 novembre 2017

La biennale en novembre, une autre manière de découvrir Venise ...


Je suis toujours venue à Venise au mois d'août. Arriver à Venise au mois de novembre est une découverte pour moi. La lumière est superbe. Le seul inconvénient est que le soleil se couche très tôt et que l'on a peu de temps pour peindre...
Le premier jour, j'ai visité l'Arsenale : de grandes halles envahies par des installations artistiques. Beaucoup de choses intéressantes, notamment l'oeuvre de Ernesto Neto (ci-dessous), grand filet en crochet (fibre végétale) qui encourage la méditation du visiteur.


Le lendemain, j'ai découvert les pavillons des Giardini. Peu de choses intéressantes à part les pavillons Coréens et Japonais. La performance "Faust" du Pavillon allemand n'a malheureusement pas eu lieu. J'ai beaucoup aimé la grande sculpture en fibre de verre de Sin Aurdal qui traverse le pavillon Scandinave (ci-dessous).


A la nuit tombante, j'ai décidé de ne pas me laisser abattre et de tenter une aquarelle de nuit : les immenses mains sortant de l'eau de Lorenzo Quinn sont impressionnantes. Malgré le froid et le peu de lumière (Venise est une ville très peu éclairée la nuit), j'ai tenté de capturer cette étrangeté.


[ aquarelles, 21x60cm sur carnet Moleskine aquarelle ]

lundi 20 novembre 2017

Après la Tour Eiffel, les espaces inspirants du musée de l'Homme! ...


Après une matinée dynamique (mais un peu fatiguante) à dessiner la Tour Eiffel, c'est le calme du musée de l'Homme que j'ai apprécié. L'artiste Mathieu Mercier a été invité à créer plusieurs oeuvres au coeur de l'exposition permanente. Son monticule de masques, sous le regard des bustes ethnographiques, est à la fois émouvant et effrayant.


C'est au deuxième étage que l'on découvre la rencontre improbable d'une yourte et d'un camion africain, sous le regard sévères de masques viriles!

[ aquarelle + encre, 21x60cm sur carnet Moleskine aquarelle ]

jeudi 16 novembre 2017

Une incroyable journée pour fêter les 10 ans d'Urban Sketchers! ...


A l'invitation du groupe Urban Sketchers, j'ai organisé une rencontre "avec vue sur la Tour Eiffel" pour le groupe Urban Sketchers Paris. Nous nous sommes retrouvés le samedi matin pour fêter les 10 ans d'Urban Sketchers. Les groupes du monde entier ont dessiné sur 24 heures et ont été publiés en direct au fur et à mesure de la journée. Vous pouvez suivre cet événement sur Instagram avec le #UskGlobal24hrSketchwalk.

[ aquarelle, 21x60cm sur carnet Moleskine aquarelle ]

Merci à Brigitte Lannaud Levy pour la photo finale!

samedi 11 novembre 2017

Couleurs d'automne dans le jardin du Palais Royal ...


[ aquarelle, 21x60cm sur carnet Moleskine aquarelle ]

mardi 7 novembre 2017

Et voici mon Inktober 2017! ...


Inktober est une proposition de Jake Parker : dessiner à l'encre chaque jour du mois d'octobre. On publie en ligne ses dessins au fur et à mesure pour s'encourager les uns les autres.
A notre convenance, on peut s'aider avec une liste de sujet publiée quelques jours avant. C'est l'option que j'ai prise même si certains dessins ont été pensés en dehors de cette liste.


Pour envisager d'aller au bout de l'expérience, j'ai choisi de travailler dans un unique carnet Moleskine petit format (A6) s'ouvrant à l'italienne. J'ai deux stylos plume, un noir et un sépia, et trois pinceaux à encre, un gris, un sépia et un rouge. Parfois, j'ai aussi utilisé de l'encre de Chine noire.


Le plus compliqué est de réaliser un dessin par jour, de rester dans le thème et de continuer à expérimenter. C'était intéressant de publier sur Instagram et de recevoir les réactions des autres, souvent encourageantes.
La troisième semaine, j'ai eu un peu de mal à suivre le rythme et j'ai pris un peu de retard. Je me suis relancée en travaillant sur des évocations plutôt abstraites des thèmes proposés.


Plus j’avançais, plus la couleur me manquait. c'est pour cela que sur la fin, j'emploie de plus en plus l'encre rouge.
Et finalement, je suis arrivée au bout! Un carnet complet, à l'encre uniquement, en masse et en trait.
A l'année prochaine #Inktober...


[ encres, 9x28cm sur carnet Moleskine aquarelle ]